correspondances5.jpg 

Le mot « baiser » vient du verbe latin basiare, « donner un baiser », qui désigne l’action d’appliquer ses lèvres sur une partie du corps d’une personne en guise d’amour, d’amitié, de respect, de civilité, de soumission. Le verbe latin a engendré le substantif basium (baiser amoureux), à ne pas confondre avec les termes osculum (baiser amical) et suavium (baiser de chair).

L’origine du verbe basiare est trouble, et aurait trouvé sa source dans le grec badzo, « je parle », ou basko, baskaino, « je murmure ».

Un baiser se reçoit, se prend, se vole, se réclame, ou se refuse.

On parle de baisers d’amour, de baisers d’oiseau, de baisers d’adieu, de baisers maudits…

Publicités