Voici la première véritable lettre de ce blog!

Je ne sais pas encore bien à qui m’adresser… Le comble pour un blog sur la correspondance ! Mais je suis très heureux de pouvoir poster ce premier message.

Pour débuter ce bref résumé, j’aimerai citer cette phrase écrite par l’éditeur des Correspondances qui résume à merveille l’univers invoqué dans ce roman :

« Des mystères subtils, et certes ténébreux, des péchés et des secrets lourds, des baisers comme autant de malédictions, des amours néfastes creusant, dessinant dans les sables, une sourde tragédie… »

Merci à son auteur d’avoir choisi ces quelques mots avec autant de justesse pour résumer brièvement ce que je n’aurais certainement pas su dire… Je trouve cette phrase très agréable à entendre ! Elle résume parfaitement le mystère que peut inspirer ce livre, et signifie beaucoup de choses… Je crois d’ailleurs que c’est le seul résumé que je vous donnerai aujourd’hui…

Les Correspondances du baiser est un roman épistolaire, par lettres.

Si on me demande parfois « pourquoi des lettres? », la meilleure réponse que je puisse trouver est que d’une certaine façon, la correspondance signifie pour moi ce qu’est donner et recevoir. Recevoir une lettre est un véritable cadeau ! Et ce livre est sans doute un cadeau que j’ai eu envie de donner, et peut-être plus que cela encore…

Si j’étais d’être sincère, je crois n’avoir adressé ces Correspondances à personne.

Mais peut-être est-ce que je ne veux pas le dire… Ou ne peut pas.

Je voudrais avant tout que ces lettres puissent être appréciées par chacun, qu’elles soient lues avec plaisir et délectation, et qu’elles résument avec leurs mots, peut-être maladroitement, les sentiments que l’on ressent parfois pour quelqu’un ou quelque chose, avec cette confusion qui nous serre parfois le coeur, ces mots qu’on ne peut pas dire…

Même si ces correspondances sont des lettres d’amour, elles m’apparaissent parfois comme des lettres d’amour expérimentales, des sortes de tentatives…

A la fois anodines, étranges, parfois bancales, chacun y trouvera ce qu’il souhaite et ce qu’il veut y voir, et imaginera une suite, peut-être une fin, ou d’autres lettres, encore et encore…

Ce sont aussi des lettres de l’extrême !

J’espère vous les faire découvrir sur ce blog, et qui sait, peut-être sous un nouveau jour…

A bientôt !

Amicalement.   Edgar P.S

Les Correspondances du baiser par Edgar P.S : www.alexipharmaque.net

Publicités